Les Jeunes tigres sortent leurs griffes.

Afin de préparer au mieux les compétiteurs du Karaté Club Châteauroux aux prochaines échéances nationales, quoi de mieux que de les orienter vers des compétitions de plus haut niveau ?

Initiateur de cette stratégie de montée en gamme, Daniel Selmane, entraîneur et coach national du club, a saisi l'intérêt que présentait le onzième challenge international kumité-kata d'Ecquevilly qui se tenait samedi et dimanche dernier dans l'Essonne. Sans possibilité de repêchage, les six karatékas castelroussins retenus pour l'occasion (cinq en kumité et un en kata) n'avaient pas le droit à l'erreur et ont su se montrer à la hauteur de l'évènement.

En benjamins, après l'élimination prématurée sur le fil de Victor Girard chez les - de 40 kg (7-7, son adversaire ayant marqué le premier), c'est Sami Mahiou qui a ouvert le compteur en remportant la coupe des + de 40 kg après un parcours sans faute.
Le minime première année Nolann L'Hostis (33 kg) combattait en - de 45 kg. Surmotivé par l'enjeu, il a relevé le défi en livrant une prestation exemplaire et régalé les spectateurs par sa dextérité pieds- poings, ne laissant aucune chance à ses concurrents jusqu'à la consécration en finale. En pleine progression, il a participé ce mercredi à Montlouis-sur-Loire à une journée régionale de détection et formation des jeunes talents en combat, encadrée par les entraîneurs nationaux.
Enfin la minime Aya Lahmer concluait cette première journée en beauté. Transcendée par la réussite de ses camarades, elle a su dépasser sa timidité pour aller arracher la victoire dans les toutes dernières secondes de sa finale des + de 45 kg.
Le dimanche, Jules Sauzet apportait un quatrième titre au club en épreuve kata dans sa catégorie junior. Egalement engagé dans la compétition open, après deux victoires sans appel (5-0 et 4-1), le junior première année échoue de peu en quart de finale (2 à 3) face à un sénior confirmé victorieux de l'épreuve et vainqueur de la dernière coupe de France kata par équipe.
Déception en revanche pour la junior Ilona Girard qui fermait le bal et n'a pas su trouver la solution face à son adversaire du premier tour en s'inclinant 2 à 3.

Le professeur 8ème dan Alain Auclert et le président Rolland Broc peuvent se réjouir de la très belle performance des jeunes tigres du KCC qui ne manquera pas de stimuler l'ensemble des compétiteurs du club : la relève est bien là et elle n'entend pas laisser passer son tour !


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.